La victime du Pervers Narcissique.

 

Qui ne sera pas une victime du PN ?

Le PN est un chasseur .
La victime est un trophée de chasse .
Le PN ne tient pas à avoir un maximum de trophées,il tient avant tout à ce que ses victimes soient "présentables",
 cad aient un "statut social" préalable .
Les cibles apparement trop fragiles seront donc (paradoxalement) évitées (en règles générales) .

 

Discuter avec la "victime" .

Tant que la victime n’a pas pris clairement conscience qu’elle a en face d’elle un Pervers Narcissique ,
il ne sert à rien de discuter avec elle de façon « offensive » .
Il faut au contraire ramener tout à la logique pure sans jamais parler du manipulateur en lui-même :

  • Il ne faut pas dire : comment expliques-tu que ton mari fasse ceci, dise ceci ?.
  • Il faut dire : comment  juges-tu ce comportement ?

 

La victime face aux menaces du Pervers Narcissique :

Bien souvent le PN  menace, soit directement, soit indirectement .
Ce qu’il faut faire ,c’est un décompte : combien de fois la menace a-t-elle été mise à exécution .
La plupart du temps ,la réponse est « rarement » .
C’est déjà un premier point ..

 

Y a-t-il une menace qui sera toujours exécutée ?

La seule menace dont on est « sûr » que le PN  va mettre en œuvre,
c’est de pourrir la vie le plus longtemps possible  et le mieux possible sa victime si elle met fin à la relation .

 

Le PN est il conscient de ce qu’il fait  et donc y aura-t-il une "limite" à son agression ?

La réponse est probablement "non",il n'est pas "conscient" ,donc il n'y aura pas de "limite" ;
Il ne faut attendre aucune pitié du PN , la seule limite sera "utilitaire" : ne pas provoquer la fin de la relation ...

La question de la conscience de la responsabilité n’est pas tranchée ; pour 50 % des praticiens, c’est « oui » et pour les 50 autres % c’est « non » .
La réponse n’est pas nécessairement  binaire ; il peut très bien y avoir des sous catégories de PN....

×